Your Way – Jeppe Hein

Jeppe Hein est largement connu pour son art interactif et expérientiel qui s’appuie sur une technique et esthétique minimum et un sens de l’humour plein d’esprit.

Après avoir passé du temps au Château la Coste en 2016 puis à nouveau au printemps 2017, Jeppe Hein a proposé de ré organisez l’espace galerie conçu par l’architecte français Jean-Michel Wilmotte. En partie inspiré par les différentes routes et options que les visiteurs peuvent emprunter autour de La Coste, Hein a cassé ce large espace « Cube blanc » en une séries de plus petits espaces. En faisant ainsi, il présente aux visiteurs des choix variés et diverses expériences aux cours du chemin, comme le suggère le titre de l’exposition.

Au travers du voyage, les visiteurs rencontrent différents travaux de Hein dont de nouvelles pièces créées pour l’exposition. Au premier regard, ces œuvres apparaissent ludiques alors que de nombreuses références à l’histoire de l’art indique que Jeppe a bien conscience du discours plus large dans lequel il s’inscrit. On retrouve au cœur de la pratique de Jeppe Hein une vision extrêmement positive de la nature humaine.

Certains des travaux font appel à nos sens comme « Smells like …. Stillhet », une odeur développée par l’artiste pour etre diffusé dans l’espace d’exposition. D’autres œuvres demandent une interaction physique, comme dans le labyrinthe intitulé « Mirrored Labyrinth I ». A chaque instant, le visiteur active les œuvres mais devient également le sujet de l’œuvre.

On retrouve également des influences très clairs de la culture orientale avec des références au yoga ou au Bouddhisme zen.

Dans son ensemble, l’exposition propose un moment de réflexion sur la fonction de l’art comme un moment social collectif et notre santé individuelle au sens large. Cet accent épicurien mettant en évidence le plaisir et les sens et le parcours de l’exposition crééent un dialogue intéressant avec l’environnement du Château la Coste.

Né à Copenhague en 1974, Jeppe Hein vit et travaille à Berlin. Il a étudié à l’académie royal des arts du Danemark et le collège Städel des Beaux Arts de Francfort sur le Main. Ses récents expositions majeur en solo sont le Kistefos-Musset, Jevnaker Norvège (2016), la National Gallery de Victoria à Melbourne en Australie (2016), le Kuntsmuseum Wolfsburg en Allemagne (2015) et le Brooklyn Bridge Park à New York (2015). En France, Hein a exposé en solo au LiFE, Saint Nazaire (2014), Atelier Calder à Saché (2009), au FRAC-ile de France et au théâtre National de Chaillot à Paris (2009) et au Carré d’art de Nimes (2007). Il a aussi fait des collaborations notables avec des artistes comme Dan Graham à la Rüdiger Schöttle Gallery à Munnich en 2008 et Larry Bell à la Galerie Daniel Templon à Paris en 2010.