Concerts 2021

Samedi 3 juillet - The ShoeShiners Band

The Shoeshiners Band nait de la volonté de la jeune génération du jazz de renouer avec les racines de cette musique et ses liens viscéraux avec la danse. Cette danse, c’est le lindy hop, qu’on dansait au Savoy Ballroom et dans les rues d’Harlem. La musique c’est du swing, celui de Count Basie, de Jimmie Lunceford, de Chick Webb…Celui qui vous met irrésistiblement le sourire aux lèvres et la joie au coeur ! Dynamique et enjoué, cet orchestre ne peut vous donner qu’une envie : vous lever

Dimanche 11 juillet - Raphaël Imbert et ses musiciens

Un quatuor de jazz en acoustique envoutant. Oraison est une méditation musicale sur la mémoire, l’histoire et le temps, articulée dans un langage jazz. Raphaël Imbert fonde sa réflexion sur sa propre expérience de résident d’un village de Haute Provence, Oraison, qui est le seul village de France à avoir donné à ses rues le nom des soldats morts au combat durant la Grande Guerre, ou durant un acte de résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. Le nom de ce village aurait des origines provençales et signifierait « l’endroit où souffle le vent ». Où souffle l’esprit donc ! Oraison, une suite de compositions originales qui apparaît comme un oratorio séculaire et sans texte, est l’occasion pour Raphaël Imbert de proposer un voyage spirituel et narratif avec un plan précis, une série de portraits évocateurs, une manière différente de se souvenir, une façon de vivre et de revivre au moyen d’une mémoire enrichie par la création.

Mercredi 14 juillet - The Bongo Hop et Cumbia Chicharra

The Bongo Hop c’est le nouveau projet afro caribéen du trompettiste Etienne Sevet. Sur Satingarona pt1, son premier carnet de voyages sonores, nourri de 8 années passées à Cali (Colombie), on retrouve donc les amis de la période caleña, comme Nidia Gongora (la voix d’Ondatropica et Quantic, qu’il avait découverte et filmée dès 2003, alors qu’elle était l’inconnue chanteuse du groupe folklorique Socavon) ou encore le rappeur Maikcel (Zalama), mais aussi le producteur multiinstrumentiste Patchworks (Voilaaa, The Dynamics, Mr President, Taggy Matcher, Uptown Funk Empire), rencontré à Lyon.

________________

Dans la jungle moite des musiques afro-latines, la Cumbia Chicharra fait entendre son rugissement de plaisir depuis son port d’attache marseillais jusqu’aux collines colorées de Valparaiso. Il faut avouer que ce collectif de Méditerranée sait embraser les rythmes tropicaux inflammables : sa cumbia originelle s’imprègne allègrement de saveurs inédites, d’afro-beat, de funk, de chicha psychédélique et de dub sulfureux pour fusionner en potion urbaine parfaitement euphorisante. A gozar !

 

Réservez votre billet en ligne

Publié le : mercredi 9 juin 2021