Anne & Patrick Poirier - Mnémosyne
 

L'exposition vous ouvre ses portes dès le 19 mai.


«Cette exposition est une déambulation, dans l’espace et dans le temps de notre mémoire.

Elle regroupe des travaux d’époques diverses que nous avons réunis pour les liens les unissant entre eux et à l’espace de présentation. Ce sont des constructions imaginaires inspirées par les sites archéologiques réels que nous avons arpentés au cours de notre vie « d’archéologues-architectes ».

Nous nous sommes, dès le début de notre travail, passionnés pour l’archéologie et les villes en ruines, et, à travers elles, pour l’architecture parce que nous pressentions le rapport étroit entre archéologie, architecture, mémoire et psyché. Et nous avons compris que l’architecture, qu’elle soit en ruines ou pas, pouvait être une métaphore de la mémoire et de la psychè.

La pureté de l’espace créé par Renzo Piano nous a conduits à sélectionner des travaux architecturaux blancs, couleur choisie pour évoquer l’idée d’utopie, des architectures blanches contenues dans une architecture blanche, qui est elle-même un espace mental.»

L’exposition qui réunit une douzaine d’oeuvres de 1979 à 2020 s’articule autour d’une monumentale maquette immaculée en bois, Mnémosyne (1990), du nom de l’antique déesse de la mémoire.

C’est dans ce cadre propice à la réflexion que vous pourrez admirer une oeuvre d’Anne et Patrick Poirier, « Untitled », en édition limitée. Cette oeuvre est exposée dans une pièce à part au Pavillon Renzo Piano afin d’apprécier la finesse de l’empreinte sur papier japonais. Cette oeuvre est disponible en exemplaire limité et numéroté sur notre boutique en ligne de vente d’oeuvre d’art au Château La Coste.

Découvrez -la en avant première en ligne. L'occasion de s'offrir de l'Art.

Publié le : lundi 19 avril 2021

Anne et Patrick Poirier, originaire respectivement de Marseille et de Nantes, sont un couple d’artiste français. Ils sont plasticiens, sculpteurs mais se définissent surtout comme des archéologues et architectes.

Ce duo s’est rencontré sur les bancs de l’École nationale supérieure des arts décoratifs avant de passer 4 ans à la Villa Médicis à Rome. C’est dans ce cadre que les artistes décident d’unir leurs idées et de travailler ensemble dès 1968. Ils forment ensemble l’un des tout premiers couples d’artistes. De cette union naissent plusieurs oeuvres et font l’objet de plusieurs expositions à travers le monde. Depuis 2002 le couple est installé à Lourmarin, un petit village de Provence situé à une vingtaine de kilomètres du Château La Coste.

Ainsi Anne et Patrick Poirier nous offre à contempler ce travail à quatre mains qu’est l’exposition « Mnémosyne » exposée dans le pavillon Renzo Piano. Cette exposition est un voyage dans la mémoire qu’ils considèrent comme une valeur fondamentale, base de toute intelligence entre les êtres et entre les sociétés. L’exposition est une plongée dans une ville-musée-bibliothèque construite sur le plan d’un cerveau.

« Cette exposition est une déambulation, dans l’espace et dans le temps de notre mémoire » L’exposition intitulée Mnémosyne réunit une douzaine d’oeuvres créent entre 1979 et 2020, d’un blanc immaculé, qui forment ensemble une maquette. Ce travail autour de la mémoire donne lieu à l’intitulé « Mnémoyne », du nom de l’antique déesse de la mémoire.

Cette maquette est accompagnée de quatre constructions en plâtre intitulées « Los Archetypes » inspirées de leurs voyages et de leurs nombreuses fouilles aux cours des années.

L’espace extérieur du pavillon d’exposition est aussi investi par l’oeuvre Trône Mesopotamia d’Anne et Patrick Poirier, qui invite le visiteur à s’assoir et à réfléchir, tout en admirant les sculptures Mundo Perdido qui semblent jaillir de l’eau.

Le pavillon Renzo à la fois vaste et intime accueille cette exposition hors du temps dans un cadre bercé de lumière.